Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 décembre 2006 5 08 /12 /décembre /2006 20:05

Nous avions déjà aborder l'utilisation du matériel, au début du blog, avec le rouleau à patisserie et les guides en bois pour étaler la terre.

Mais avant d'aller plus loin, j'aimerais qu'on voit ensemble les outils utilisés généralement en poterie.

Tout d'abord et pour ne pas réinventer la poudre un simple fil à couper le beurre en nylon ou acier permet de trancher les pains de terre.

undefined

 


Pareillement pour mesurer, on utilisera une simple règlette  ou un mètre ruban , bien utile pour toute mesure de forme diverse (courbe, col, hauteur...), 
 
undefined





 

 







 



L'ébauchoir, outil le plus souvent en buis, utilitaire des deux côtés, de tailles et de formes diverses et variées, indispensable !!!
 

undefined

 

 

 

 

 

 

 
 

Tout retrait de terre s'obtient avec une mirette, petit outil aux extrémités en fer, appelée soit mirette ronde lorsque le fil de fer est rond, soit mirette coupante lorsque le fil de fer est plat et coupant (tout simplement)

 

 

 

                                            Mirettes rondes

 

undefined

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                    






 Mirettes coupantes

 

undefined

 

.

 

 

 














L'estèque est irremplaçable pour lisser, dégrossir de barbotine sèche ou redresser une forme, en fer souple ou en bois

undefined

 

 

 

 

 

 

 

 









Et puis, çi-dessous, d'autres outils indispensables en poterie comme un compas, les piques en fer pour chasser l'air, évaluer le fond d'un objet, un couteau, des spatules en bois (les mêmes utilisées en cuisine !)

 
 

 undefined

 

 

 














Mais on a souvent recours à du matériel qu'on adapte en fonction des besoins :

 

Les capuchons des feutres, ou autres petits tubes sont d'excellents emporte-pièces pour perforer la terre en un cercle précis.

 

Ici des couteaux de menuisier permettent de retirer ou de vider la terre à des endroits précis (pochoirs...)

 

undefined

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 






 N'oublions pas le ponçage, le fameux ponçage qui possède ses adeptes ou ses détracteurs (nombreux sont ceux qui se reconnaîtront dans une des deux catégories !)
undefined
Cette lampe a nécessité une moyenne de  10 h de ponçage !

Eh bien pour ma part, le ponçage est une étape essentielle dans la réalisation d'un objet et surtout dans sa finition...

 
Bref, donc pour ce fameux ponçage, on utilise des papiers verres ou des grattoirs à récurer (genre scotch brit pour ne pas les nommer)  à des stades d'usure différente, en fonction de la surface à poncer.
Je m'explique :
au début du ponçage on utilise un grattoir neuf pour abraser le plus possible,
et plus on avance dans l'opération plus on se sert de grattoir usager surtout dans la phase finale ou on polit l'objet.

.undefined




Et bien entendu comme en poterie on ne jette rien, la poussière obtenue au cours du ponçage est récupérée, malaxée avec de l'eau pour obtenir la barbotine, colle qui servira au collage des terres.

Les pinceaux aussi ont leur utilité en poterie :
Les pinceaux brosse servent à appliquer la barbotine,
Les brosses plates sont utiles au dépoussièrage d'un objet en ponçage,
Les pinceaux tout simplement donnent la couleur aux décors peints à la main.
undefined















Voilà, à présent, vous savez tout !
et avec tout ça, on peut tout faire !!!



.


 

Partager cet article
Repost0

commentaires

oumeima 09/03/2017 21:15

braveau

Gene 26/03/2018 17:59

Merci

carmelez 06/11/2013 14:16

Bonne introduction pour qui commence la poterie. Merci